Tendances

Découvrez en avant-première les tendances repérées sur les podiums des défilés automne-hiver 

Bleu Navy  

Profond et intense, classique et de bon goût, le bleu marine est l’alternative idéale au noir. Autrefois porté par les marins de la Royal Navy, il est l’une des couleurs phare de l’hiver                       

De la fourrure de la fourrure.

Réinterprété en version déjantée, l’indispensable manteau en fourrure de l’hiver se pare désormais d’une aura pop, disco ou même punk. Comme trempée dans de la peinture fluo ou bleachée à l'acide, la fourrure devient bicolore, tricolore, le noir se teinte de jaune ou de rose, le marron de rouge ou de vert… bousculant ainsi les codes du look bourgeois et de l’éternel vison.Matière masculine par excellence, ce tissu en laine typique de la garde-robe du gentleman est réinventée sous toutes les formes cette saison. Sous l’influence légendaire de Coco Chanel qui féminisa cette laine cardée et flexible, les créateurs la déclinent en total look chez Chanel, Haider Ackermann ou Dolce & Gabbana.

Tartan ,le carreau fait explosion  

 Carreaux rouge, vert, bleu ou noir… cette saison il faut choisir son clan. Du plus traditionnel au plus moderne, la tendance est à l’imprimé tartan écossais. Une inspiration remise au gout du jour par les créateurs.

Grunge 

Cette saison, la mode réinvente ce genre musical et social anticonformiste qu’était le grunge dans les années 80. Dérivé du mot d'argot américain grungy (sale en français) ce mouvement consistant à mélanger les genres du punk, rock et heavy métal se revisite sur le podium en version faussement négligée. Cuir clouté, bas résille, chemise à carreaux… un vestiaire qui fait penser à celui d'une Courtney Love ou d'une Blondie, mais repensé version couture. Le revival d’un style cool, détaché et qui se moque des conventions.

Imprimés naïfs

Des cœurs en all over sur une robe, des étoiles sur un gilet ou Bambi sur un sweatshirt… Cette saison les imprimés marquent clairement la silhouette d’une empreinte régressive. 

Epaules bombées

Pour son premier défilé chez Balenciaga, Alexander Wang a imaginé des manteaux et des vestes courtes aux épaules arrondies. Un hommage aux coupes bombées des vêtements de Cristobal Balenciaga, fondateur de la marque dans les années 40. Un héritage mode qui inspire encore les créateurs 

Belle de jour

Fourrure portée à même la peau, détails de lingerie, trench en vinyle… Faussement sage, la garde robe de la bourgeoise 2013 s’encanaille. Une inspiration qui rappelle le personnage de Catherine Deneuve dans le film Belle de Jour de Luis Buñuel... Quand les vêtements réalisent eux-mêmes les désirs 

Garçonne

Une touche rétro et un petit air nonchalant, cet hiver le look féminin-masculin s'inspire du personnage de Gavroche dans les Misérables. Comme chez Giorgio Armani où la veste de costume sans manche se porte sur un pantalon en velours taille haute, chez Ralph Lauren où le top Magdalena Frackowiak défile avec une casquette noire de travers, une chemise large portée sous un gilet de serveur et un pantalon rentré dans des bottines. Une tendance également vue chez Comme des Garçons, où le costume rétro est plié, plissé et transformé pour donner un petit air d'Anna Piagi à la silhouette.., de Proenza 

Mohair

C’est l’un des fils conducteur de l’hiver. Alternative écolo à la fourrure, son côté vaporeux adoucit les contours de la silhouette pour l'envelopper d'un halo duveteux rassurant et réconfortant. Travaillé en volume, son côté poids plume évite une silhouette trop massive comme chez Alexander Wang ouEmporio Armani. Chez Balmain, il s’oppose au pantalon pour un jeu des contraires entre haut moelleux et Résille métallique

En 1966, Paco Rabanne créait l'événement avec ses Douze Robes Importables En Matériaux Contemporains, sa toute première collection. Le créateur agrémentait les vêtements de résille, de feuilles d'aluminium, de pastilles de celluloïde et de plaques en rhodoïd, pour rompre avec l'esthétique vestimentaire de l'époque et revendiquer une forme d’expression proche des arts plastiques. Réinterprétée par les créateurs cette saison, la résille métallique découvre habilement la poitrine, les hanches et les jambes dans des effets de cache-cache subtiles où le corps de la femme s’émancipe et se dévoile, où la nudité est suggérée, furtive. 

Années 40

Lauren Bacall, Ingrid Bergman, Veronica Lake, Katherine Hepburn... Les icônes des années 1940 sont à l’honneur des collections automne-hiver 2013-2014. Epaules douces, tailles fines, jupe aux genoux, hanches arrondies et décolletés généreux, la silhouette en sablier (tailleur bar) fait des émules chez les créateurs et prouve son pouvoir de séduction éternel.

Le manteau rose pâle 

Un vent de poésie flotte sur l’automne-hiver 2013-2014. Si les créateurs n’hésitent pas à parer de couleurs vives les robes et pantalons, les manteaux sont quant à eux déclinés dans des couleurs tendres. Une inspiration douce et angélique à l’image de la rose anglaise et de ses tons délicats qui nous transportent en un clin d’œil dans un univers romantique et édulcoré

100 % Caïman

Côté peaux, la tendance est au total look crocodile. Un luxe sauvage à apprivoiser pour ensuite succomber à son style fatal, véritable arme de séduction. A porter au choix, en version naturelle comme chez Hermès, laquée chez Prada ou teintée de couleurs pastels chez Louis Vuitton.

Camouflage

Imprimés camouflage, rangers montantes ou dominance kaki... les codes de la légion prennent du galon chez les créateurs. Inspirées par la rigueur de l’armée, les silhouettes se font plus strictes, et les tenues se parent du fameux imprimé camouflage décliné en fourrure chez Michael Kors, en acier et en violet chez Christopher Kane et version craquelée chez Balenciaga  

Sailer boy

Avec le bleu navy et le manteau caban, l’automne-hiver 2013-2014 se place sous le signe de la Marine. L'un des accessoires fait son come-back cette saison: la casquette de marin. Pour profiter du soleil des îles en hiver et se prélasser sur un deck de yacht entre deux escales.